Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 21:00

 

19102011017.jpg

Lors de notre dernière intervention pour broyer les plateformes de la zone industrielle de l'agglomération de Roanne, un des enjeux était de limiter la prolifération de la renouée du japon, présente sur une des parcelles.

19102011015.jpg 

Bien qu'elle ait été broyée au printemps,  cette plante invasive avait repoussée de manière conséquente.

19102011018.jpg 

 

Pour terminer, deux pylones électriques nous ont permis quelques slaloms ....

20102011021.jpg

20102011020.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by H2C Distribution - H2C Services
commenter cet article

commentaires

Emmanuel BRIAT 28/11/2011 11:39

Bonjour,
Un petit commentaire concernant le traitement de la renouée du japon...
La renouée est une plante envahissante, qui se développe à la fois par ses rhizomes (donc sous terre), et aussi très bien par bouturage. Un simple fragment de tige peut donc parfaitement faire
démarrer un nouveau foyer qui va se développer ailleurs...

Le broyage est donc à mon avis à proscrire si on veut se débarrasser d'un foyer de renouée ! (surtout qu'il y a un risque de l'exporter dans d'autres espaces où elle ne sera pas du tout la
bienvenue...).

Les techniques alternatives (à l'fficacité limitée malheureusement) sont :
- la fauche propre, avec exportation des produits et destruction (brûlage),
- la couverture de la zone avec une bâche pour éviter les repousses (mais les rhizomes peuvent aller très loin pour trouver la lumière...)
- ou alors des traitement chimiques répétés sur le foyer... mais ce serait sûrement interprété bizarrement de faire des efforts sur le bilan carbone de l'entretien d'un site, et en même temps
d'arroser certaines zones de roundup...

bref le problème de la renouée est très délicat, et nécessite d'être (lui aussi !) mûrement réfléchi.

Bien cordialement.

H2C Distribution - H2C Services 28/11/2011 13:38



Merci pour votre analyse.


Le technicien du Grand Roanne Agglomération s'est penché depuis plusieurs années sur ce problème m'avait dressé un tableau des actions potentielles. Je vous le livre en résumé ici:


- le traitement chimique est exclu


- le bachage à un résultat très limité car les rhizomes vont, en effet,  chercher la lumière très loin


- la fauche, avec exportation, serait une solution mais elle n'est pas mise en oeuvre pour deux raisons : pour maintenir la renouée, il faudrait 6 à 7 coupe par an, et il faudrait mettre en place
une traçabilité des produits de coupe, sur un principe identique à ce qui est fait pour l'amiante, par exemple, afin d'éviter une propagation. Tout celà, sans parler du coût supplémentaire
pour la collectivité


- le broyage exécuté consiste à réduire la renouée en particule très fine, qui sont trop petite pour générer un nouveau pied. Le but étant dans un premier temps de limiter sont développement.


La renouée est une plante invasive, mais qui ne se développe qu'au endroit encore "vierges" comme des terrains labourés ou des zones où le remblai vient juste d'être mis en oeuvre. Dès qu'une
autre plante est installée, la renouée ne parvient pas à se ressemer.


Il est vrai que c'est un problème complexe, et qu'il faudra des interventions lourdes pour éradiquer ce phénomène.



Présentation

  • : H2C Distribution - H2C Services - Matériels hippomobiles - Traction animale - Prestations hippomobiles
  • H2C Distribution - H2C Services - Matériels hippomobiles - Traction animale - Prestations hippomobiles
  • : Je vous présente ici les divers matériels adaptés à la traction animale que je propose à la vente. N'hésitez pas à me contacter si vous recherchez un engin spécifique.Les chantiers et prestations effectués sont également présentés.Je signale que les photos publiées ici ne sont pas libres de droits.Hervé CHAMPOMIER 63290 CHATELDON FranceTél : +33 (0)681-694-843 Fax : +33 (0)470-328-173 Mail : herve.champomier@hotmail.fr
  • Contact

Recherche